Saint Jacques de Compostelle, Pierre.

lundi 26 juin 2017
par  Marie-Ange
popularité : 9%

Saint Jacques de Compostelle, 16 mai 2017

Mercredi 10 mai, après la marche, le coach et les adhérents entourent Pierre pour lui dire au revoir et lui souhaiter le meilleur pour son périple vers Saint Jacques de Compostelle.
Le départ est prévu pour le début de semaine suivante, nous ne le reverrons pas dimanche avant son départ.

Jour 1)
Mardi 16 mai 2017, Bergerac, départ pour Saint Jacques de Compostelle seul, Pierre prend la route avec un sac de 18 kg comprenant outre l’essentiel une tente pour se poser et se reposer.
Premier jour 38 km, un manque de fléchage lui coûte 8 km de trop.

Jour 5)
Samedi 20 mai. 131 km au compteur. Il est à Bazas, (le marché aux fleurs, ci dessous) objectif Captieux dans le bordelais limite des Landes. Prêt à prendre le départ pour une marche de 20 km, sa tente lui pèse il compte la renvoyer à Limoges, les gîtes étant une denrée rare dans les Landes, il la garde encore un peu.
La veille, la pluie est désagréable, il est trempé et les chaussures soit disant étanches ne le sont plus au bout de quelques kilomètres.

Jour 7)
Lundi 22 mai. Arrivé près de Mont de Marsan, 200 km au compteur, problème de pieds.
Le matériel lâche un peu, souci de courroie. Je le sens un peu désabusé, pas évident de voyager dans ces conditions.
Aujourd’hui Pierre se déleste de 6 kg, sa tente et ce qui va avec.
Il devrait passer la nuit à la belle étoile.

Jour 11)
Vendredi 26 mai. Ortez, il est 19 h 48, il va aller se restaurer, il prend le temps de donner des nouvelles, la voix est lasse, la marche de ce jour devant être de 28 ou 29 km, il en a fait 7 de plus, le balisage est très mal fait sauf en Dordogne et dans les Landes. Il fait chaud, très chaud !
Prochaine étape Sauveterre de Béarn, une vingtaine de kilomètres.
Il vous salue tous.

Jour 14)
Lundi 29 mai. Saint Jean Pied de Port, est une commune située dans les Pyrénées Atlantiques, (au confluent de deux rivières). Pierre souffre de la chaleur, ses pieds vont mieux.
Demain, Roncevaux (alt. 1 057 m), en territoire espagnol. Roncevaux, célèbre lieu de bataille du neveu de Charlemagne, Roncevaux contre les Vascons.

Jour 15)
Mardi 30 mai. Roncevaux, Il pleut. Pierre va bien, ses pieds aussi.
Il passe la nuit dans un gîte, c’est l’usine me dit-il, plus de 200 personnes.
Prochaine destination : Pampelune, 2 à 3 jours de marche.

Jour 18)
Vendredi 2 juin. Punte la Reina Espagne (ou Gares en basque), ce matin il a déjà fait 15 km, il a dépassé Pampelune, il avance vite notre Pierre. La pluie s’annonce, il ne sait pas encore où il dort ce soir.

Jour 21)
Lundi 5 juin. Los Arcos. Hier pluie et orages, pénible ! De nouveau des ampoules sous les pied. Aujourd’hui il fait beau comme chez nous.
Pierre a dépassé Pampelune, A Los Arcos, il n’y en a pas de gîte et les hôtels 3 et 4 étoiles, sont hors de prix.
il poursuit jusqu’à Logroño (lire Logrogno), où il trouve un gîte , il a dû faire une étape de 43/44 km.
Il y a la fête au village.
Il cumule 110 km en 3 jours car les deux autres étapes sont de 33/34 km.
Pierre souffre d’une jambe enflée, de la cheville aux mollets, qu’il soigne en appliquant de la glace et de l’arnica.
Il fait de multiples et diverses rencontres sur les chemins de Compostelle, nul doute qu’il ramènera des tas de souvenirs.

Jour 23)
Mercredi 7 juin. Villafranca Montès de Oca, son nom doit plutôt se traduire par « ville des Francs » que par « Villefranche », encore que les deux aillent de pair, car le nom indique qu’elle fut repeuplée de Français en même temps que dotée de franchises. Quant aux Montes de Oca, ce sont les montagnes voisines, héritières de l’appellation romaine. Demain Pierre gravit les monts en question.
Sa jambe va mieux, il a ralenti, il a fait 20 km hier et autant aujourd’hui. Il est entre Beldorado et San Juan de Ortega.
Après demain il sera à Burgos dans deux jours (40 km) 20 km par jour, probablement.

Jour 25)
Vendredi 9 juin. Hornillos del Camino, petite localité après Burgos. Gros orages.
Burgos énorme ville, les pèlerins prennent un bus dans la grosse zone industrielle pour le centre ville, franchie en une seule étape.
Demain petite étape d’une vingtaine de kilomètres pour atteindre Castrojeriz, (en photo ci après, le château de Castrojeriz, en hauteur) après avoir passé un petit col. Il compte y passer la nuit dans un petit hôtel.
Sa jambe le relance un peu, les descentes sont difficiles.

Jour 29)
Mardi 13 juin. Bercianos del Real Camino, atteint après une étape de 33 km. Petit village. Pas trop de soleil mais la canicule est annoncée.
Je n’ai pas pu vous donner des nouvelles plus tôt car nous avons eu des difficultés à nous joindre ces jours ci.
Sa jambe se maintient, ce serait un problème de décollement du muscle du tibia, la périostite, un mal bien connu des coureurs.

Jour 31)
Jeudi 15 juin. Leon traversé. Son nom vient du latin legio en relation avec la legio VII Gemina ...

Jour 34)
Dimanche 18 juin. Cacabelos, 15 km après Ponferrada et son Château (en photo ci dessous). Les premiers vestiges trouvés dans la région de Cacabelos remontent au paléolithique. Fin de l’étape de Pierre. Très grosses chaleurs, hier plus de 40 °. Donc il part tôt le matin, il n’y a pas d’ombre, pas d’arbre et le soleil tape dur.
Hier il a passé et un col et un autre l’attend. Ci-dessous une carte et le chemin qu’il reste à faire à Pierre.
Sa jambe est stabilisée grâce aux anti inflammatoires.
Pierre rencontre de plus en plus de monde et constate que les gens qui font le même trajet que lui sont en général d’un certain âge, peu de jeunes. Le pèlerinage a perdu de son côté spirituel, on fait le fait aussi pour le sport ou pour diverses autres raisons.
Plus que 200 km, environ une semaine de voyage. Il vous adresse son bon souvenir et vous embrasse tous.

Jour 36)
Mardi 20 juin. Biduedo, village atteint après une étape de 27 kms. Village près de Triscatela (photo ci dessous magnifique vue sur les Pyrénées). Cette étape comportait une autre étape de 12 km où il a franchi le col El Cebreiro, col plus exigent que celui de Roncevaux de 1057 m. Il a bouclé l’étape en 2 h 30 alors qu’elle était donnée 4 h.
Très grosses chaleurs, 38° à l’ombre, aujourd’hui.
Prochaine étape Sarria, 30 km si les descentes ne sont pas trop nombreuses (souci avec sa jambe).
Pierre a hâte de terminer son périple à Saint Jacques de Compostelle. Il y a plus de monde sur les derniers kilomètres et les mentalités et objectifs ne sont plus les mêmes. Déjà, l’esprit a beaucoup changé dans les dix dernières années, d’après les habitués. Ces personnes font de plus petites étapes et prennent la place dans les gîtes, il devient difficile de se loger.

Jour 38)
Jeudi 22 juin. Je n’ai pas retrouvé sur la carte le village. Après une étape de 42 km, Pierre est arrivé à Sarria ce jour.

Jour 39)
Vendredi 23 juin. Après une étape de 27 km environ, il est arrivé dans un bled où il n’a pas retenu le nom.
Il se trouve à 50 km de Santiago (Saint Jacques de Compostelle) où il espère arriver dimanche.
Il nous souhaite une bonne soirée.

Jour 41)
Dimanche 25 juin. Santiago, Saint Jacques de Compostelle, défi relevé, bravo Pierre, toutes nos félicitations d’avoir mené ta barque sur les chemins de Compostelle et même si tu tais toutes les difficultés, nous savons qu’elles sont nombreuses et tu as su faire taire ton corps souffrant. Oui, un grand bravo !
Pierre est donc arrivé ce matin vers 10 h, il fait beau et il y a plein de monde, c’est devenu touristique. Il est content tout simplement, il lui faudra un peu de recul, je pense pour réaliser l’exploit accompli, 1200 km en moins de six semaines.
En attendant, il mange dans un petit restaurant un peu en retrait de ce tumulte et pour très peu cher, un endroit où il a pu échanger avec des gens qui comme lui ont fait un chemin et non pas les cent deniers km pour le fun.
Demain 9 heures, il prend le bus direction Hendaye où il sera vers 22 h. Ensuite petit séjour à Bayonne dans la famille, puis retour au bercail, Limoges. A très bientôt Pierre.
ci dessous quelques photos d’endroits qui ont émaillé son parcours et les dernières de Santiago.


Annonces

Nouveau site

Bonne saison 2017/2018

Merci le président

Mr Alain Perucaud